Mannequinat

Site d’informations et d’actualités du mannequinat

Connexion|InscriptionVotre profil en ligne sur Mannequinat.fr
Ouvrir/Fermer le menu

Devenirmannequin

Apprendre à défiler

Apprendre à défiler

Comment apprendre à marcher comme un mannequin de défilé ? La façon de se mouvoir et la posture d’un mannequin sont aussi importantes que son physique pour mettre en valeur une création sur un défilé. La marche de défilé est très particulière : chacun peut se perfectionner par de petits exercices à domicile en s’inspirant de vidéos de grands défilés pour acquérir une flexibilité corporelle des épaules et des hanches convenable afin d’être à l’aise le jour J. Entrainez-vous à marcher sur une ligne droite face à un miroir ou à quelqu’un qui puisse vous observer/corriger. Cet entrainement est à réaliser à pieds nus, en chaussures plates, puis avec différentes hauteurs de talons (les mannequins haute couture défilent généralement avec des talons de 10 à 15 cm) et différentes tenues afin que le mouvement paraisse aisée et assurée en toutes circonstances. Faire des allers-retours en pivotant en bout de piste.

  • Étape 1 : placer un livre sur sa tête puis tenter de réaliser l’exercice sans le faire tomber, le regard droit vers l’horizon, cou et nuque bien allongés dans le prolongement du dos, épaules en arrière et pectoraux bombés.

  • Étape 2 : les bras ne pendent pas et ne sont pas crispés mais accompagnent harmonieusement les mouvements du corps. Les mains dans les poches (autrefois réservé uniquement aux hommes) sont de plus en plus utilisées sur les mises en scènes des défilés haute couture. Les escaliers s’abordent de face sans se voûter ni regarder ses pieds.

  • Étape 3 : créer un balancement naturel du déhanché par un croisement des pas, les pieds restant parallèles et avançant l’un devant l’autre le long de la ligne en posant les orteils au sol puis le talon pour créer de la légèreté (faire travailler les genoux et les cuisses, le ventre rentré et les fesses serrées) sans laisser tomber le poids du corps.

  • Étape 4 : la démarche doit être fluide et féminine, l’allure légère et éléguante tout en restant précise (non saccadée ni traînante), le tout d’une rapidité plus ou moins amplifiée selon le rythme souhaité par le créateur ou les chorégraphes auxquels il fait appel. Le demi-tour doit rester gracieux en marquant un temps d’arrêt pour les photos.